•  BÂTIMENTS DE LA MINE :

     
    HISTORIQUE :

    Au 18ème siècle exploitation de ces mines pour le cuivre sur les communes de Bieille et Bilhères

    Puis en 1868 une concession fût accordée à la Société des Mines d'Aspeich, les travaux furent intermittents.

    En 1889 une centaine d'hommes fut employés

    En 1890 des galeries furent creusées et ont sorti 10 tonnes de cuivre pyriteux.

    Aujourd'hui des bâtiments sont encore en place, diverses galeries et puits.

    SITUATION ET ACCES :

    De Bieille passer le village en direction de Billère, col de Marre-Blanque, tourner de suite le pont sur le ruisseau Arriou Mage et après le deuxième pont, laisser la voiture à droite, (le ruisseau part sur la gauche ), prendre le chemin en face , a un moment passer à gué le ruisseau d'Arriou Mage (difficile sans se mouiller les pieds) sur la gauche, suivre ce chemin qui serpente jusqu'au bâtiment de la mine situé a droite du chemin, la première mine se trouve sous le bâtiment de l'autre côté du ruisseau et la deuxième sur la voie de chemin de fer(wagonnets) les autres s'étagent au-dessus de celle-ci puis encore au-dessus, au-dessus encore se trouve des éboulis avec de la chalcopyrite. 

    Lorsqu'on est au bâtiment de la mine continuer a gauche et avant le tout premier grand virage en épingle a droite par un petit sentier en bout se trouve une autre mine qui en traversant le ruisseau on se retrouve sur les éboulis a Chalcopyrite. Donc en continuant ce sentier on se retrouver tout en haut sur un plateau avec des prés. 

    Il faut compter une bonne heure de marche après avoir laissé la voiture. 

     

    OUTILLAGE :

    Sac à dos, chaussures de rando, un bâton (serpents), une massette, pointerolle, burin, du papier journal pour emballer, eau, torche électrique, les galeries ne sont pas profondes et les puits sont bouchés.

     


    votre commentaire
  • La mine de Wolfram (minerai de tungstène servant à la fabrication des outils d'usinage et découpe (scies, forets, fraises, poinçons, outils de tour), dans le tréfilage, les revêtements de protection d'usure, les outils pour travaux publics (forages, exploitation de mines et carrières, tunneliers),

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Colombiès Quitter Colombiès par la D997 en direction de Rignac. Laisser la Sarrette à gauche, suivre cette route pendant quelques kilomètres en se dirigeant vers le Hameau du Pont Neuf, avant de passer le pont neuf, prendre à droite la D285.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • SITUATION :

    Depuis Paris, prendre porte de la Chapelle Autoroute A1, Sortie Enghien, Chantilly ou Compiègne, Pierrefitte.

    Suivre la direction Chantilly, passer Villiers le Bel. Dans une grande montée a mi-côte tourner à gauche dans la ruelle appelée rue Huet entre deux maisons de brique et deux murs puis suivre le chemin des plâtrières qui passe devant un ensemble bâtiments à gauche.

    Suivre cette ruelle puis ce chemin tout droit jusqu'au bout. La carrière se trouve sur le gauche du chemin, au ras de la forêt de Montmorency.

    A gauche se trouve la mine, elle ne se voit pas parce qu’elle est recouverte de végétation.

    NB : cette prospection a été réalisée en 1979, j'ai regardé en 2017 par google maps, la ruelle est toujours présente, le chemin des Plâtrières aussi, l’ensemble de bâtiments aussi, mais en bout du chemin se trouve des villas qui n'y étaient pas a l'époque, donc le mieux est de demander ou sont les mines)

    Ces mines sont de taille 10mètres de large pour 15mètres de haut, des camions rentraient et sortaient.

    Il y a une esplanade au milieu en mâchefer noir, laisser la voiture à cet endroit. (A gauche et à droite se trouve des pommiers et poiriers)

    Prendre le sentier qui va tout droit vers la mine, passer sous une clôture en fil de fer barbelés. La mine est derrière les blocs éboulés.

    1ere entrée fermée par des briques bétonnées.

    2eme entrée chatière en dessous des barreaux cassés en fer rouillés, une fois dedans une galerie à gauche porte en fer d'un four, à droite c'est une impasse, donc aller tout droit.

    Donc devant vous s'ouvre une carrière de forme ronde à droite une entrée éboulée, devant vous légèrement à droite un mur de béton et à sa gauche une entrée fermée par de gros barreaux de fer, la chatière se trouve à ce niveau et à gauche avec un gros piliers de 5 ou 6mètres de diamètres.

    Lorsqu'on est passé et rentré c'est toujours circulaire, des blocs sont devant vous et en bot un départ de galerie par terminé avec en bout un fontis (sable)malaxé avec des roses des sables beiges., légèrement a gauche une pièce circulaire rempli d'éboulis.

    A droite légèrement tout droit, une galerie droite qui amène vers une salle a nouveau circulaire a droite ???(pas visitée), ensuite a droite une autre salle circulaire remplie de glaise verte et marron, en face une autre petite salle circulaire, a gauche départ de galerie (pas visitée) en face 8 piliers de 5 ou 6 mètres de diamètre pour 15 a 20 mètres de haut et face a l'entrée de cette nouvelle salle un puits avec une roue a l'intérieur.

    Lorsqu'on revient sur nos pas a gauche départ de galerie avec fontis de sable s'évasant au sol (montant presque à la surface en forme de corne d'abondance de 6 mètres de diamètres) malaxé de roses des sables beiges. Dans la galerie pas visité j'ai trouvé des gypses fer de lance en forme d'ailes de papillon beige complètes de 5 à 20 cm de diamètres.

     Cliquez pour voir les photos :

    MINE DE VILLIERS LE BEL (DEPT95)

     

    MINE DE VILLIERS LE BEL (DEPT95)

     

     

     

    MATÉRIEL :

    Sac à dos, chaussures de rando, bâton, et casque de spéléo ou chantier dans le sac, éclairage led ou acétylène ;

    Burin, pointerolle, pied de biche, tige de métal ou long couteau pour chercher les roses des sables (en tâtant comme si c'était des mines explosives) sans les casser, pelle américaine et plastique à bulle parce que les roses des sables sont fragiles et se rayent facilement, toutefois vous pouvez les emporter toutes sableuses. Eau

     
    Site à visiter : 
    https://www.soleffi.fr/references/carriere-sous-rd316/

     


    votre commentaire
  • MINE DE SAINT QUENTIN FALLAVIER (DEPT38)

    HISTORIQUE

    Ancienne mine de fer de 1835 oolithique du toarcien qui est d'ailleurs présent à de nombreux endroits de la région

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique