• Lieu dit Le Tachon ou Labesse.

    Carrière de sable au lieu dit Labesse  commune de Castelnau Barbarbarens.

    Cette sablière se trouve à l’extrémité d'une crête qui surplombe les vallées de l'Arrats et de la Gimone Alt 268-270 mètres 

    Se rendre sur place et demander ce sera plus simple .

    Étage Helvétien Moyen, Miocène.

    Sables allant de l’ocre au vert pale et de différents grains

    La zone fossilifère mesure 30 cm d'épaisseur et protégée par 2 mètres de sable plus fin.

    Fouillé en 1975 par G.Barnetche d' Auch.

    Le Gers au miocène est une vaste steppes avec des plateaux des petites forêts et des marécages ou coulent de nombreuses petites rivières.

    Pendant 20MA de l'Aquitanien au Tortonien les sédiments se déposent sur 340 m, 17 niveaux et 17 cycles de sédimentation.

    Deux sites mondialement connus et mondialement interdit par la loi Sansan 15 km au sud d'Auch et Simore.

    On y a trouvé, Antilopes, rhinocéros, cervidés, suidés, primates, proboscidiens, trente reptiles, vingt oiseaux. (information 1975)

     

    SITE INTERDIT  (Marqué ici pour information de la paléontologie du Gers)


    votre commentaire
  •  

    De Millau direction St Georges de Luzençon par la RN 592 d'Albi, dans le village prendre l'avenue Bertrand Pottier en direction de Lavencas puis suivre jusqu’à St Geniès de Bertrand, puis prendre le chemin des mines (plaque de rue) et arriver 500 mètres après aux ruines inférieures de l'exploitation.

    Au fond du vallon trémis et déblais.

    Sur la droite un sentier se dessine qui monte dans le ravin des Aires. Au bout d'une cinquantaine de mètres il passe sur l'autre versant et conduit a l'entrée unique de la mine, galerie accessible derrière la trémie.

     

    La mine de Sérals de Saint Geniez de Bertrand a été exploitée au moins depuis 1377, elle fit l’objet à la fin du XVIIIe siècle d’une véritable activité industrielle .

    Ces mines n’eurent jamais une grande importance.

    Le charbon pauvre, lignite, qu’on en extrayait, à une époque ou tout le monde se chauffait au bois, était destiné surtout aux forges, fours à chaux et autres artisanats.

    Sans doute ces charbonnières étaient-elles logées à la même enseigne que celles de Saint-Georges, qui paraissent n’avoir enrichi aucun de leurs exploitants successifs. Elles ont fonctionné, jusqu’après la guerre de 1914-18 et elles avaient repris un semblant d’activité pendant la guerre de 1939-45. 

    http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article404

     

    Mélantérite ou sulfate de fer ( Conserver a l'abri de la lumière, de l'air et bien sûr de l'eau)

    Photo de Mistral34 sur Géoforum 23 août 2007.

     

    post-983-1187860846_thumb.jpg 

     

    Gypse en aiguille colorée par les oxydes de fer

    Image associée

    SAINT GEORGES DE LUZENCON (Dept12)

     

     

    La mine mesure 80 mètres de long et a 45 mètres de l'entrée une bifurcation a droite ou l'on trouve  en rampant sous une poutre d'un éboulement très ancien de la mélantérite, sulfate bleu ressemblant a des sucres d'orges quelques fois posés sur la pyrite et des gypses en aiguilles colorés e rouge par les oxydes de fer.

    Presqu'en face de la bifurcation a gauche a une trentaine de mètres de l'entrée se trouve des gypses fer de lance  d'environ 6 cm .

     

    Matériel : Marteau burin, casque avec bon éclairage et fil d’Ariane.

    Carte au 1/50000 feuille Millau N°935

     

    Et surtout autorisation du propriétaire du terrain 

     


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • CABRIERES (Dept12) Fossiles Non loin du château de Cabrières, partez à la découverte de belles Hildocéras Bifron du Toarcien.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • CABRERETS (Dept46) Calcite dite de Belle-Croix A cet endroit les cristaux se sont formés dans des dolines, les plus belles formations se situent entre 1,50 m et 2 mètres de profondeur entre les marnes (de taille entre 2 et 60 cm de diamètre).

    Lire la suite...


    votre commentaire